Le Vitaliseur de Marion, des économies pour longtemps !

Changer une « casserole haute » de 40 ans, dont je me sers personnellement depuis 23 ans au moins 3 fois par semaine, ce n’est pas évident !

Pourquoi l’ai-je changée ?

Parce que nous avons dû changer de table de cuisson, et on a opté pour une table à induction, un souhait depuis plusieurs années!

Dans l’objectif de nous mettre à l’induction, nous avions acheté petit à petit des casseroles tout inox ou au moins à fond tous feux.

Ma casserole fétiche, haute de 28cm, avec 22 cm de diamètre dont  l’épaisse semelle cuivrée s’adaptait parfaitement au feu de 16cm de ma plaque vitro de l’époque. Dans la casserole s’adaptait un panier pour la cuisson à la vapeur,et des plateaux ronds pour la cuisson des gâteaux ou des poissons. Le couvercle disposait d’un clapet échappe-vapeur qui se soulevait et retombait dans un rythme et un bruit un peu irritant !

La cuisson à la vapeur ne se faisait pas hermétiquement, et on pouvait soulever le couvercle quand bon nous semblait ! En faisant très attention de ne pas se brûler !

Comme ce fait-tout cuiseur n’était pas conçu pour l’induction de part sa semelle en cuivre, j’ai dû me résigner à le changer. Nous l’avons donné à ma fille qui en est très satisfaite.

LA DECOUVERTE

Il y a déjà 6 ans de cela, et je vous en reparle aujourd’hui, car j’en suis toujours aussi contente. Mon vitaliseur n’a pas changé, il est toujours aussi performant et brillant. Voici ce que je vous écrivais à l’époque…

Comment trouver le même genre de casserole, et surtout quels mots-clefs utiliser pour la trouver ?
J’ai tenté faitout, casserole fait-tout, cocote, cuisson vapeur, casserole vapeur… j’allais abandonner quand je l’ai trouvée !

Et là, un déclic: Le Vitaliseur de Marion, un nom qui ressemble à la marque de notre casserole: Vitaform !

Mais Vitaform est une marque qui n’existe plus, la société a peut-être déménagé et changé de nom !

J’ai acheté le grand modèle, celui dont la capacité est de 8L la même contenance que notre ancienne casserole haute !

La nôtre  avait coûté 600 francs suisses il y a 40 ans, imaginez le prix qu’elle coûterait maintenant.

Le Vitaliseur de Marion m’est revenu à 253 € sur Amazon en 2012 mais si vous le commandez maintenant vous pourrez l’avoir à 218 € sur le site « Vitaliseur de Marion.fr », il est à -20% et je ne sais pas quand se terminera cette offre.

Le VITALISEUR de MARION

Ce vitaliseur ressemble étrangement à un couscoussier, mais ce n’en est pas un, le panier possède des trous plus gros.

La casserole est beaucoup plus légère que notre ancien vitaliseur, et la semelle beaucoup plus large !

Mon vitaliseur en acier inoxydable 18/10 possède:
– Une cuve
– Un tamis
– Couvercle

Et c’est tout !

Mais je peux adapter dessus si je le désire, d’autres éléments que je peux acheter séparément comme:
– La soupière: qui s’adapte sur la cuve et peut aussi être présentée à table.
– Le bol réchauffeur: qui permet de réchauffer des sauces ou tenir au chaud une petite quantité d’aliments.
– Le moule à gâteau pour cuire des terrines, flans, quatre quarts, pain d’épices…
– Le pochoir: pour préparer des œufs pochés, ou pour préparer des portions d’aliments avec une forme en dôme, que soit des mets salés ou sucrés !

L’acier 18/10 du Vitaliseur permet de l’utiliser avec toutes les sources de chaleur: gaz, électricité, vitrocéramique ou induction.
De plus, la semelle étant épaisse, elle est indéformable même si elle est large !

Entre le vitaliseur et la table à induction qui possède une touche boost et une plaque amplitude, l’économie d’énergie, par la rapidité d’ébullition de l’eau, est incroyable. Les aliments, comme les légumes ou les viandes cuits dans la cuve, ou ceux cuits à la vapeur sont prêts plus rapidement.

Pour la cuisson des papillottes, évitez le papier d’alu, utilisez de préférence du papier sulfurisé. L’aluminium contre l’acier provoque une électrolyse et un dégagement de sels métalliques sur les aliments.

A savoir: (d’après mon mode d’emploi)

Le poisson:
La cuisson du poisson fait souvent mousser l’eau de cuisson et monter son niveau dans la cuve. C’est un phénomène normal provoqué par des enzymes présents dans la chair des poissons de chalut. Pour l’atténuer, mettez quelques gouttes d’huile dans l’eau.

Les toxines:
Pré-salez les viandes et les poissons 10 minutes avant de les mettre au Vitaliseur. La chair retiendra juste ce qu’il faut pour être légèrement salé au goût, et le drainage des toxines et des graisses par la vapeur en sera accéléré.

Les yaourts:
Le vitaliseur peut faire office de yaourtière: placez les pots (lait + ferment) sur le tamis lorsque l’eau bout et coupez le feu. Couvrez le tamis du couvercle et enveloppez le tout d’un linge épais jusqu’au lendemain.

L’eau:
Si l’eau de votre région est calcaire, vous pouvez mettre dans l’eau de cuisson, un demi citron non pressé: vous éviterez les dépôts de calcaires sur les parois de la cuve.

Ne pas utiliser d’eau chlorée.
Ne pas utiliser d’éponge grattante.
Pour le nettoyage utilisez une éponge douce ou la pierre d’argile !

CE QUE J’EN PENSE

Quand on a reçu le colis, on s’est demandé ce que c’était, ça ne pouvait pas être notre nouvelle casserole, le carton était trop petit et trop léger !
Et pourtant si, et même que sur ma table de cuisson, elle fait immense.

Pour la cuisson, je cuisine comme dans une cocote normale, ou un faitout, mais en plus je peux surveiller la cuisson, et rajouter des choses en cours de cuisson, comme le foie du lapin !

J’ai cuisiné des moules: 2 fois 2 Kgs cuits en même temps ! La rapidité à laquelle on les a cuites, je n’en revenais pas ! D’habitude il nous faut au moins 5 minutes rien que pour porter le vin blanc à ébullition. L’autre casserole mettait du temps à chauffer, mais ensuite on pouvait descendre le feu sur le minimum ! Là, en 2 minutes, on a pu mettre les moules, et en très peu de temps, c’est remonté à ébullition malgré les 4 Kg de moule et de jus !

Pour les brocolis, je n’en revenais pas non plus, 3 brocolis dans le panier et il y avait encore de la place pour un, vu la forme très bombée du couvercle !
Pas de bruit de bouchon vapeur ! Le couvercle ne tressaute pas non plus, aucun bruit de casserole, on n’entend que le bourdonnement des aliments qui cuisent ou l’eau qui bouillonne !

La casserole est très facile à nettoyer, à l’aide de ma pierre verte, ou une éponge non grattante et du liquide vaisselle.

La cuisson  à la vapeur douce me permet de préserver les vitamines et les sels minéraux de mes aliments. Je ne sale pratiquement pas mes légumes dans l’assiette, tellement leur goût ressort !
J »ai fait cuire à la vapeur du filet de poulet, du filet de poisson, ils étaient tendres et moelleux !

J’espère que ce vitaliseur qui est garantie 10 ans, nous accompagnera bien des années ! J’aime ces ustensiles qui sont si solides qu’on peut  les transmettre à la génération suivante !

Quand on mange la raclette, on utilise le vitaliseur pour faire cuire les pommes de terre à la vapeur, mais en robe des champs, elles sont petites, ce sont des rates ! Pour ma fille qui ne mange pas de viande, on profite régulièrement de cette façon de cuire les légumes  pour utiliser la chaleur résiduelle de l’eau bouillante, et lui préparer un filet de poisson à la vapeur

J’ai reçu avec mon vitaliseur, un torchon en nid d’abeille, et un livre de recettes de Christine Bouguet-Joyeux: Tout à la vapeur douce, pourquoi et comment.

Ces deux éléments m’ont été offerts gratuitement. Le livre  vaut 14 € si l’on en croit le prix écrit à l’arrière !

Des recettes en ligne et à venir dans la catégorie « Ca se mange…ça se boit ! »

 

 

 

Un arc-en-ciel au bout des doigts

J’ai 25 ans…depuis  35 ans et je vis au pays des Bisounours.

Voilà, vous devez mieux cerner la fille que je suis…la femme si vous préférez, mais je ne me suis jamais vraiment considérée comme tel.

Non, je n’ai pas 80 ans ni 70…j’ai juste 25 ans et je les aurai toujours.

Pourquoi cet arc-en-ciel ?

Et bien, pour plusieurs raisons. La première, je suis une grande rêveuse, et à défaut de posséder une licorne, j’ai au moins la possibilité d’avoir un arc-en-ciel si je veux.

La seconde raison est que presque tous les matins, actuellement, où je vis, je me lève avec un arc-en-ciel plus en moins intense, plus ou moins complet.  Je l’observe avant de boire mon café et je suis un peu frustrée lorsqu’il disparaît. Comme je devais me refaire les ongles, la première fois depuis des mois, j’ai décidé d’utiliser les couleurs de l’arc-en-ciel.

Troisième raison…j’a plusieurs marques de vernis et couleurs différentes. Ils ne sont pas nouveaux, il y en a même des vieux voire très vieux. Je me suis dit que c’était une bonne façon de faire le tri et de vous parler en même temps de leur résistance au temps, entre autres.

Comment dessiner un arc-en-ciel avec ses doigts ?

Une question s’impose: « Combien de couleurs à l’arc-en-ciel ? »

Une autre suit la première..un peu comme les poules…si vous connaissez la chansonnette, sinon, laissez tomber… »Dans quel sens ? »

Alors, à la première question, 2 écoles s’opposent: celle de l’indigot + l’utra-violet, ou juste l’ultra-violet.

– Avec 7 couleurs: Rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigot, violet
– Avec 6 couleurs: Rouge, orange, jaune, vert, bleu, violet

Mais moi, je n’ai que 5 doigts à chaque main, il faut donc que je fasse l’impasse sur une couleur.

Selon le contenu de ma boite, j’ai testé sur une carte de visite glacée blanche, quelques couleur d’un coup de pinceau.
J’ai fait un tri, et je me suis lancée.

J’ai pris un blanc…lol ! Hormis le fait que le blanc englobe toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, celui que j’ai choisi avait 2 fonctions importantes. Protéger mes ongles des couleurs foncées en servant de base et les fortifier.

J’ai attendu que ça sèche bien, puis j’ai passé 2 couches des couleurs choisies.

Mes vernis et leurs performances.

Commençons par le commencement:
Mon vernis durcisseur Durci Pastel Diamant de Maybelline.

– Il est de couleur blanche et porte le N° 04.
– Le flacon est plat de forme rectangulaire avec un long bouchon.
– Une bonne prise en main.
– Pinceau cylindrique, dommage, je préfère les plats. Il est possible de visser un pinceau plat provenant d’un ancien vernis terminé. Ca s’appelle du recyclage intelligent genre « système D ».

Il peut s’utiliser seul ou recouvert de vernis de couleur.
Ce vernis durcisseur Durci Pastel donne un effet très naturel. L’ongle brille, il semble poli. Effet nude.
10 cl au
Prix: environ 7 €

Le vernis posé dessus tient bien. Il se pose facilement et rapidement.

Composition:

Formule INCI: ethyl acetate, butyl acetate, nitrocellulose, tosylamide, formaldehyde resin, isopropyl alcohol, acetyl tributyl citrate, stearalkonium hectorite, panthenol, benzophenone-1, phtalic anhydride, glycerin, glycidyl decanoate copolymer, citric acid, silica, 2-oleamido-1,3octadecanediol, diamond powder, oxidized polyethylene.

Il y a vraiment de la poudre de diamant dedans.

J’ai ce vernis depuis 3 ans environ, il a été ouvert et utilisé 3 ou 4 fois avant aujourd’hui. Il n’a pas épaissi, pas changé de couleur, il faut dire que je le range dans une boîte à biscuits secs avec ses congénères.

Pourquoi ne l’ai-je pas utilisé plus souvent ? C’était une époque à laquelle j’étais une vraie boulimique de nouveaux vernis. Je me suis calmée pendant quelques années, mais je crois que ça me reprend !

5 étoiles sur 5 pour moi
4 étoiles sur 5 sur Beaute-test.com

 

Maybelline Color Rama

Une gamme de 10 couleurs flashy. Les vernis sont faciles à poser grâce à leur pinceau dont les poils s’écartent bien. L’ongle est peint en 2 coups de pinceau. Il faut 2 couches pour que la couleur sur l’ongle soit bien unifiée.

Le prix  est entre 4 et 6 € à plein tarif, mais on le trouve aussi à moins de 2 € sur des sites ou dans des bacs.
7 cl

Color Show a remplacé les Colorama et en a repris des couleurs sans pour autant vraiment changer la composition.

C’est une gamme de vernis doçnt les couleurs ne vieillissent pas de la même façon. Le bleu par exemple « 661 Ocean blue » devient rapidement épais. Le pinceau n’est pas assez long pour aller jusqu’au fond du flacon.

Le « 749 Electric yellow » est beau de loin, mais de près, on voit des stries. Pour un arc-en-ciel, ça passe bien, pour un fond, avec des stickers, un nail art…c’est bon aussi.

 

Beautynails Advance BNA Vernis lacquer

Pas moins de 61 couleurs sur leur site. Et en ce moment, ils sont en soldes.
Pour moi, c’est le rouge « Wild red » N) 49.
Le pinceau est long, flexible, une bonne prise en main.

Le vernis est déposé en 2 coups. Il laque l’ongle dès le premier passage, mais je préfère 2 couches. Il sèche très rapidement.

La tenue est correcte, 3 jours même en faisant la vaisselle.

Je l’ai depuis plus de 2 ans, il a bien vieilli. Il n’a ni changé de couleur, ni épaissi.

Son prix est de 10 € environ pour 12 ml.

 

Manhattan Quick dry

Un flacon de 7 ml, comme la plupart mais il semble plus petit. Son grand bouchon donne cet effet.

Le fait qu’il soit Quick dry est très intéressant, pas besoin de souffler dessus pendant des heures, mais il est difficile de superposer 2 coups de pinceaux. S’il y a un petit manque, le vernis ayant déjà à moitié séché, il y a des grosses stries. Pas la peine de fignoler de suite, ce serait encore pire. Il faut attendre que ce soit bien sec pour en remettre une couche.

Le pinceau possède une forme ovale, les poils s’aplatissent bien pour peindre l’ongle en 1 coup si l’on ne fait pas les côtés. Mais moi, je fais les côtés. J’ai beaucoup d’ongle sur le doigt et je tente de les porter long, si je ne fais que le milieu, ça va ressembler à des ongles anorexiques.

Une  vingtaine de couleurs existent vendues entre 6 et 8 €

 

Nocibé vernis caméléon

Comment vous dire….J’adore !

Ce petit flacon possède plein de défauts, mais je l’adore quand même !

Un tout petit flacon de 5,5 ml pour 6 € environ.
Un bouchon carré pour s’adapter à un flacon de même forme, seulement, une fois ouvert le bouchon ne se referme pas complètement. Le pinceau est trçs court et…la teinte change avec le temps (en années pas la météo).

Mais je pense que leur nouveau flacon en vente sur leur site en soldes en cette fin janvier 2018  a remédié à tous ces problèmes. Le flacon est maintenant de forme aplatie et très design. Allez voir, c’est mieux.

La  pose est facile et même agréable. Le pinceau s’écarte idéalement. Le vernis est uniforme dès le premier passage, je mettrai tout de même une seconde couche.

Je n’aime pas le vert, mais là, il est beau, il brille…il a perdu de ses reflets jaunes et bleutés avec les années, dommage. Mais il est toujours agréable à regarder.

Il tient bien, au moins 3 jours sans éclat.

Il n’a pas épaissi avec le temps, ce qui est très bien, je vais le garder encore un moment.

Je commence mon tri, vous n’avez pas fini d’entendre parler de mes ongles et de leurs couleurs quelquefois un peu…déjantées !

Baron de Châteauboeuf…Made in Martinique ?

Comme beaucoup, j’ai été très surprise de voir des publicités fleurir au bord des routes montrant une bouteille de vin avec cette petite phrase: « Nous aussi, on a notre château » et on pouvait lire aussi: « Chateauboeuf »…

Peu d’infos, mais encore trop pour tout lire juste en passant…

C’est où, quel nom, quel cépage ?

Je ne suis pas en Martinique depuis longtemps, juste 3 mois et des poussières, mais je suis sure de ne pas avoir vu de vigne. Bon, je n’ai pas encore fait le tour complet de l’île, ni l’intérieur des terres.

J’ai cherché des infos sur le Net. Oui, nous sommes des buveurs de vin et un vin local serait un plus…il y a bien du vin de Californie, d’Argentine, du Chili…mais là, ce serait un coup de pub…

Après des recherches en hypermarché pour être sure qu’il n’existait pas…je finis par tomber nez à nez avec cette bouteille !

Non ! Pas possible, il existe vraiment !

Je le prends en main, le bascule, le retourne…pour enfin tout connaitre de lui…elle…tout dépend si l’on parle du contenu ou du contenant.

Je l’ai trouvé aux environs de 2,50 € à Genipa, sous le nom de  Baron de Chateauboeuf.

 

Sur l »étiquette principale, on peut lire:
– Cuvée spéciale écrit en rouge en écriture cursive.
– ROUGE
– Un baron d’exception
– Un écusson reprenant les couleurs du drapeau de la marine marchande pour la Martinique.
– Sélectionné par Socara.

Déjà beaucoup à dire sur cette étiquette quand on a un tant soit peu, lu l’histoire des Caraïbes et de la Martinique en particulier.

Allons voir l’étiquette au dos de la bouteille:
– Un d’Espagne. Ben voyons, il doit juste être mis en bouteille à Châteauboeuf et hop, il peut avoir l’appellation

« Ce vin est le fruit de la sélection et de l’assemblage des meilleurs cépages. Il s’harmonisera avec vos colombos de cabris, de volailles, et sera parfait pour un moment de détente entre amis. Mis en bouteille par CSA à 62500 Saint Martin au Laërt. France, pour SOCARA à Fort de France. La Martinique. »

– Contient des sulfites
– Un pictogramme représentant une femme enceinte barré (étant donné que c’est le pictogramme qui est barré, vous comprendrez que je ne mette pas de « e »!)
– Un autre pictogramme montre un verre à pied rempli signalant que…1,00 unité d’alcool était égale à 10 cl.
– 75 cl
– 12% vol.

 Nous voilà devant une multitude de faussetés et de « maladresses », ce qui m’enquiquine vraiment.

La vérité sur ce vin

NON, le vin n’est pas made in Martinique. Il faudrait qu’il soit au moins embouteillé en Martinique. Ce qui aurait pu être possible, vu que la Martinique dispose des infrastructures pour le faire.

Encore pire, l’embouteillage est situé à Saint-Martin-au-Laërt alors que cette commune n’existe plus. Elle a fusionné en 2016 avec le village voisin Tatinghem. Et là, nous trouvons effectivement une société, Castel frères, de mise en bouteilles des vins du monde entier. Ces vins arrivent en citernes inox.

Les cépages ne sont pas cités, ce qui est ballot. C’est donc un vin de cépages mélangés et non identifiés, certainement des bas de gamme. Vu le prix au final…c’est compréhensible !

La première phrase du speech est totalement mensonger: «  Ce vin est le fruit de la sélection et de l’assemblage des meilleurs cépages. »

Je ne sais pas à quel point le titre de noblesse, « Baron » + sa particule est bien légale.

Le blason apparaissant sur l’étiquette n’est plus usité, un petit tour sur Wikipedia pour m’en assurer:  » L’ancien blason de la Martinique fut adopté le 4 août 1766[réf. nécessaire]. Il est composé de quatre champs d’azur séparés par une croix d’argent, chargés de quatre serpents en forme de “L” inversés. Les serpents adoptent cette forme car la Martinique était dépendante de Sainte-Lucie[réf. nécessaire] avant que celle-ci ne devienne un territoire britannique. Il n’a plus cours aujourd’hui, et n’est plus utilisé.
Et
« Le pavillon orné du serpent fer de lance, serpent endémique de l’île, n’a aucun caractère officiel en Martinique. Il s’agit non pas d’un drapeau mais d’un pavillon de la marine marchande adopté par une ordonnance du 4 août 1766[réf. nécessaire] :

« Tous les propriétaires de vaisseaux, bâtiments, goélettes et bateaux de la Martinique et de Sainte-Lucie feront pourvoir leurs bâtiments d’un pavillon bleu avec une croix qui partagera le dit pavillon en quatre ; dans chaque carré bleu, et au milieu du carré, il y aura la figure d’un serpent en blanc, de façon qu’il y aura quatre serpents en blanc dans le dit pavillon, qui sera reconnu dorénavant pour celui de la Martinique et de Sainte-Lucie. »

L’ utilisation de ce pavillon est sujet à polémique en raison de son origine historique car le pavillon flottait sur les navires pratiquant le commerce triangulaire et donc le commerce d’esclaves. Il est pointé du doigt comme étant à caractère colonialiste et esclavagiste. »

Drapeau, blason, pavillons ont des significations légèrement différentes, mais le fond est là.

Ce que j’aurais préféré lire

– Baron de Châteauboeuf

–  Avec le drapeau de la Martinique noir rouge et vert ou le blason de Fort de France.

– Cuvée spéciale Martinique

– Un vin sélectionné par SOCARA en exclusivité pour La Martinique.

– Le nom du ou des cépages espagnols.

Mon avis

Prix: Côté prix, ce vin est accessible à tous les budgets.

Robe: entre rubis et grenat

Nez: fruité, sucré

Goût: C’est un vin assez léger, fruité, très peu d’âpreté furtives en fin de bouche

Il ressemble au « Pata Negra », un petit vin espagnol, à bas prix, qui se laisse boire !

C’est un vin qui peut se boire tempéré ou frais.

Témpéré il accompagnera les plats de viande

Frais, paella et poissons.

Pour qui ?

C’est là que se pose la réelle question.

Commençons par les « Ce n’est pas pour« :
– Le connaisseur
– Le grand amateur
– Celui qui se la pête !

C’est plutôt pour:
– Celui qui veut un petit vin sympa (arrachez l’étiquette si elle vous indispose) et pas cher.
– Celui qui aime le vin espagnol.

L’abus d’alcool est mauvais pour la santé. A consommer avec modération.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas, j’y répondrais.

Bleu Libellule Dillon Fort de France, Martinique

Bonjour à tous !
Aujourd’hui, j’ai trouvé « the » boutique of my family’s hairs !

Mais ESKILE…et OUKILE ?

Voici les 2 questions existentielles de mes cheveux.

En métropole, j’avais l’habitude de me rendre à Ros, 2 boutiques à Perpignan ou presque. Cabestany et Claira. J’y achetais surtout mes shampooings et soins après-shampooings.

Arrivée en Martinique, j’avais autre chose à penser qu’à mes cheveux. Mais au bout de 3 mois sur place, il m’avait bien semblé avoir vu une boutique sur mon chemin, mais où ?

Après bien des recherches il m’avait fallu me résigner, pas de ros, ici, c’est rosse, non ?

Ayant une nouvelle coiffeuse à domicile, nous lui avons demandé si elle connaissait une boutique spéciale coiffure, beauté, esthétique ! Elle ne connaissait pas, flûte !

EUREKA !

Après une recherche minutieuse sur Google  avec les mots clefs « Boutique, distributeur, coiffure, Martinique » je suis arrivée sur un seul résultat: « Bleu Libellule ».  Je ne connaissais pas la marque alors qu’il y en a plein en métropole et 2 sur Perpi !

Ici, il n’y en pas des masses, mais un seul suffit, l’île n’est pas si grande. 1 En Martinique, 1 en Guadeloupe et  je ne sais pas s’il y en a en Guyane. Mais à la Réunion, oui à Saint André de la Réunion..

Pour la Martinique, l’adresse ne vous suffira pas !

Centre commercial Dillon
Quartier de Dillon
972200 Fort de France

Voici comment y arriver.
Le centre commercial Dillon se situe sur la rocade de Fort de France, à 2 pas du superbe bâtiment Groupama, la grosse boule argentée.

Vous arrivez sur le parking de Carrefour…face au centre commercial..regardez sur la gauche, vous avez « La grande Récré », « Tati »…vous chauffez !
Regardez plus à 11h, vous voyez « Baguet Shop »…avancez un peu…vous voilà à porté de vue de « BNP Paribas »…vous brûlez !
Il faut contourner le bâtiment de BNP pour arriver devant la boutique « Bleu Libellule ».

Boutique et Manager

A peine entré, nous avons été happés par l’ambiance coiffure…des couleurs douces, des rayons bien rangés.  On ne voit pas de suite la caisse et la manager. Comme nous étions là de bonne heure, il n’y avait pas foule. J’ai pu demander à vendeuse ce que je cherchais. Aimablement, sourire au lèvres, elle m’a guidée vers le rayon et « le » produit qui me convenait. Je lui demande si c’est le seul pour cheveux blond  avec le produit de couleur bleu, elle m’a dit que celui-ci était à moins 50% en ce moment..ça valait vraiment le coup.

Elle m’a proposé la carte de fidélité du magasin, qui est à 5 € mais qui apporte de bons avantages comme 5% de produit offert aux 100 € effectifs, sachant qu’on a acheté déjà pour pratiquement 40 € ! Valeur de nos produit 80 €, tout à 50%.

Profitez des soldes pour aller faire vos emplettes.

La boutique est accessible aux particuliers mais aussi aux professionnels qui auront d’autres avantages.

Très contente d’avoir rencontré ce matin Isabelle, manager de la boutique Bleu Libellule de Dillon.

Les aventures de Pirate et Héra

Bonjour à tous !

Vous allez suivre ici, au fil des semaines, les aventures de mes 2 chats, racontées par eux-mêmes.
Certains ont déjà lu les 6 premières parties sur leur page FB « Pirate et cette Héra »

1ère partie

L’adoption

En octobre 2015, nos maîtres ont eu la bonne idée de nous adopter.
Ce n’était pas gagné d’avance!
Nos maîtres (Lol) voulaient adopter 1 chat qui pouvait chasser les rats.

En effet, ils emménageaient dans une nouvelle maison et il y avait des rats. Le propriétaire utilisait de la mort au rat pour en venir à bout. Ma maîtresse ne voulait pas que des souris ou des rats chassés par des chats entraînent la mort de ces derniers !

Pirate
Elle a donc pensé chat…et elle est passée devant moi sans me voir.

Héra
Moi non plus, elle ne m’a pas vue, d’ailleurs personne de la famille ne m’a calculée. Je devais encore avoir mes bandages de l’opération. Ils ont choisi une autre chatte. Une perfide…une qui fait peur à tous les autres chats, mais…comédienne, je vous dis pas !
Alors, à coups de câlins, elle s’est fait adopter par la fille de la famille.

Pirate
J’ai vu toute la petite famille revenir vers moi et entrer dans mon bocal…un endroit vitré destiné aux chatons. J’étais le seul chat adulte, moi, un mâle qui n’en était plus un entièrement. Mes bébés, mes copains, on m’obligeait à les quitter, je ne comprenais pas pourquoi. Ils ont eu du mal à me rentrer dans cette cage, ils y ont mis du temps, je me suis débattu comme je pouvais mais…sans jamais griffer !
Il faut tout de même que vous sachiez que suis quasi borgne, j’ai presque perdu la totalité de la vue d’un oeil au cours d’un coryza.

 

2ème partie

Des débuts un tantinet stressants

 

Pirate
Je fais quoi dans cette cage ? Où vais-je ? J’ai peur !
Flûte, je vois plus rien ! Juste des pieds, des jambes, un bureau…mes bébés, mes petits copains, qui va s’occuper d’eux ? Et c’est qui celle-là dans l’autre cage ? A l’odeur, elle ne me plait pas du tout.

June
Salut, moi c’est June !


Il parait que je suis une vraie peste, moi, je trouve pas !
Je n’aime pas qu’on me cherche des puces ou qu’on me marche sur les papattes.
Bon, ça y est, on va s’en aller, je crois que je pars avec la boîte d’à côté…à l’odeur, je dirais que c’est un bébé, je vais en faire qu’une bouchée. Un chaton, c’est trop mignon, il attire tous les regards, alors, il faut que je fasse en sorte qu’on ne voit que moi !

Hop, dans la voiture et c’est parti. Les chats ont leur carnet prouvant leurs vaccinations, le N° de leur puce, la date de leur opération…

Pirate
C’est quoi ça, pourquoi ça bouge comme ça ?
Au secours !
Snif !

June
Arrête ton char, tais-toi !
Je n’aime pas du tout entendre un chat pleurer, ça m’énerve!
T’es dans une voiture, c’est pour ça que ça bouge.

La voiture s’arrête, les deux caisses de transport sont déposées dans la cuisine devant des gamelles pleines de nourriture odorante et d’eau fraîche. Les portes s’ouvrent.

Pirate
Je sais pas si je dois sortir. J’ai peur !

June
Yehhh, ça sent bon !
Hmm, pas mauvais ! Des croquettes et de la viande en sauce, je crois que je vais me plaire ici.
Tu sors pas ? T’attends quoi, que j’ai tout fini ? T’as raison, mange mes restes, s’il en reste justement. Ha ha !

Pirate sort doucement en reniflant le sol devant lui, il n’est pas rassuré. Il se dirige vers la nourriture une fois que June a quitté les lieux. June fait le tour de son nouveau territoire, se frotte ici et là. Elle trouve plusieurs endroits sympas pour faire des siestes, repère les toilettes pour chats…

June
Tiens, une seule litière ? S’il croit que je vais partager les commodités, il se fiche la griffe dans l’œil !

Pirate file derrière un sac pour se cacher sous la table de la cuisine. Il semble qu’il ait besoin de plus de temps pour s’adapter. Dommage, les maîtres auraient bien aimé que ça se passe bien tout de suite.

Au bout de plusieurs heures pendant lesquelles Pirate n’a pas bougé de sa cachette, les maîtres décident de descendre les gamelles à la buanderie, histoire qu’il puisse sortir sans que June soit juste là, devant son museau.

June
Tiens ! Ils jouent à chat avec les gamelles, c’est marrant ! Ils cachent et je dois trouver et attraper. J’aime bien !

Pirate
Je vais tenter une sortie, je mangerais bien un morceau.
Mais…où est passée la nourriture ?

Il sent l’air, écoute les bruits et se dirige doucement mais surement vers les écuelles. Il se rend compte que June a découvert la nouvelle planque et a déjà goûté à tout !
Après s’être un peu restauré il repart pour chercher un endroit douillet pour siester. La table c’est bien, mais un bon coussin ou un matelas, c’est mieux.
A peine a-t-il tourné le coin du couloir que déjà, un feulement retentit et, il part à la course se cacher sous le lavoir de la buanderie. Ce lieu, il ne le quittera que peu pendant  2 semaines.

Les maîtres ont reçus pendant ce temps une partie de leur famille, une adulte et 3 enfants, c’est très perturbant. Pirate n’est pas encore habitué à sa nouvelle famille que déjà d’autres odeurs, d’autres bruits viennent se greffer à tous ceux avec lesquels il essaie de se familiariser. June, de son côté savoure chaque minute, chaque caresse données par celui-ci ou celui-là.

La nuit, la vie change. Pirate ose sortir et s’aventure sur le lit des maitres adultes, il dort ou au pied ou au milieu d’eux, il est enfin calme, détendu et presque heureux. Le matin venu…il disparait pour retrouver son dessous de lavoir.

Les maîtres attendent  le départ de la famille pour voir comment se passent les journées des 2 chats. S’ensuit une discutions après les constatations.

Pirate n’est pas heureux mais personne ne l’adoptera si on le ramène. On ne peut pas laisser la situation ainsi, elle ne peut que s’envenimer. Il faut ramener June avec laquelle la fille de la maison a tissé un lien fort.
Le maître téléphone: il n’y aura pas de remboursement, mais cela n’était pas au menu du jour, un échange sera effectué.

Héra
Et c’est là que va commencer mon aventure !

La grande fille n’a pas voulu ramener la chatte June à La SPA. Son père y est donc allé seul. C’était un échange et les critères auraient dû rester les mêmes. Mais qui pouvait assurer que tel chat pourrait s’accorder avec Pirate (Surnommé ici: « Willy le borgne ») ? On lui a présenté plusieurs chats, chattes, mais aucun n’attirait son attention, aucun regard n’avait accroché le sien. Puis l’employée de la SPA montra une chatte noire et blanche en disant qu’elle était neurasthénique depuis son opération. Elle avait été stérilisée et depuis, elle ne quittait plus son panier en hauteur à l’abri. Elle mangeait peu, elle dépérissait.

Le papa, le maître, décida de la prendre pour la sauver aussi. Tant pis pour les rats, la simple présence de chats devraient déjà avoir une certaine efficacité. Il y avait aussi une couleuvre de Montpellier cachée sous le yucca et qui impressionnait quelque peu la maîtresse de maison, elle espérait que la présence féline la fasse fuir.

Héra
J’ai à peine bougé, je me suis laissé porter dans la caisse de transport qui sentait à plein nez la peste. Qu’est-ce qui allait m’arriver ? Au fond, m’en foutais !

 

3ème partie

Bonjour, Héra !

 

Toute la famille attendait avec impatience l’arrivé du nouveau chat. Mâle, femelle ? Quelle couleur ? Quel âge ? Que de questions ! Allait-il s’entendre avec Pirate ? Ça, c’était la plus importante.

Pendant ce temps…

Héra
Ah non, pas la voiture, j’ai horreur de ça. On ne peut pas y aller à pied ? C’est long… C’est quand qu’on arrive ?

Pirate
Je ne vois pas l’autre. Elle est passée où ? C’est pas qu’elle me manque, hein ? Mais j’ai vraiment peur qu’elle me fasse encore un coup vache. Elle va encore en profiter pour arriver en douce dans mon champ de vision rétréci, celui où je vois tout flou. Je l’aime pas, mais je l’aime pas !

Réunie sur le canapé, la famille attendait l’ouverture de la caisse de transport. Une patte noire à socquette blanche en sortit, suivie d’une toute petite tête noire. Un corps fin d’un noir luisant apparut. Du velours brillant, voilà  à quoi ressemblait le pelage de ce félin. Des socquettes à l’avant, des chaussettes à l’arrière et un plastron d’un blanc neige qui contrastait avec le reste de la robe. Une beauté ! Après avoir pris connaissance de son âge, son sexe et son nom, chacun y allait de son aspiration bruyante ou sifflet à l’envers, de gratouillis sur le canapé, sur la moquette, pour attirer le regard de cette demoiselle.

Héra
Oui, oui, attendez, je regarde d’abord où j’ai atterri. Je ne suis pas seule, je sens l’odeur de la peste mais aussi d’un autre chat. Il sent bizarre. Je sens des odeurs d’enfants, plein d’enfants, et des adultes, un peu moins. Des femmes, un homme et c’est quoi ce chat, j’arrive pas à l’analyser.
Ah oui, bonjour vous. Je vous reconnais par rapport aux parfums que vous avez laissés sur le sol. Où sont les autres ?
Pas tous à la fois, vous commencez à me faire peur. Il faut que vous sachiez tout de suite que je ne suis pas très sociable en ce moment. J’ai eu mal au ventre, on m’a mis un bandage. Quand on m’a fait dormir, j’ai eu peur de ne plus revenir dans ma panière. Ma panière… elle est où ma panière ? Où je vais dormir moi ? Rhoooo, l’angoisse !

Les premiers contacts avec les humains semblaient se passer normalement. Il fallait encore attendre de voir comment ça allait se passer pour Pirate. La gamelle était remontée de la buanderie à la cuisine, le temps que la petite chatte se familiarise avec la maison. La litière restait en bas.

Pirate
Euh…c’est qui ? Encore un chat qui va m’empêcher de vivre normalement ? Ah, non, une chatte, encore ! J’aurai préféré un mâle, on aurait pu jouer. Pfff ! La vie est mal faite.

Héra
Bonjour !

Pirate, faisant un écart de sécurité
B’jour…je file

Il repartit se cacher de nouveau sous son lavoir. Ça commençait mal ! Ce n’était que le premier jour.
Cette première nuit fut identique aux autres, Pirate vint rendre une petite visite aux maîtres puis sortit dehors, dans la nuit noire et fraîche de ce début novembre. Héra, n’avait pas encore le droit de sortir, il fallait d’abord qu’elle prenne ses marques et possession de la maison. Par contre, elle n’a pas été gardée 48 h enfermée mais 24h seulement. Le second jour nous surpris énormément.

Les deux chats ont mangé ensemble dans les écuelles jumelles dans la même position. Que s’était-il passé ? Comment était-ce possible, si vite ?

 

Dans la matinée, quelque part dans le jardin.

Héra
Hé, t’es là. Pas facile de te trouver. Je jardin est grand. Mais j’ai un bon odorat, je suis passée partout où tu as mis les pattes et le reste.

Pirate
Si tu viens pour me tyranniser et t’accaparer tout le territoire, dis-le. Je te laisse tout, mais tu dois m’accorder le droit d’aller sous le lavoir, près de la caisse.

Héra
C’est quoi cette proposition ? Pourquoi tu voudrais que je te fasse du mal, moi ? Je crois que si le monsieur n’était  pas venu me chercher, je me serais laisser mourir, alors côté cafard, t’es sûr d’être le gagnant ?

Pirate
Ben, c’est ce qu’à fait l’autre chatte qui était là avant toi. Elle me chassait, me crachait, me feulait…alors que je ne lui avais rien fait. Mais ça, j’ai l’habitude. Depuis que j’ai perdu mon œil tous les autres chats me font du mal.

Héra
A nous deux, on est une équipe de pattes cassées, hein ?

Pirate
Oui, je crois bien.

Héra
T’en as bavé toi, ça se voit. Tu sais quoi ? On pourrait devenir amis.

Pirate
Je suis d’accord. Viens, allons manger, j’ai une de ces dalle !

 

4ème partie

Une vrai petite mère

 

Clic. (Photo)
Les  deux chats se retournent et recommencent à manger. La petite famille a l’air content. Les jours qui suivent, pas un seul feulement ne retentit, pas de coup de griffes, de courses dans l’escalier pour se chasser.
Les chats mangent ensemble mais ils passent leurs journées loin l’un de l’autre. Les odeurs deviennent de plus en plus communes et familière et la magie opère.
Une quinzaine de jours a suffit pour que…

Pirate
C’est tout chaud là, ça sent bon. Hmmm, c’est l’odeur de la chatte. Je l’aime bien. Je ne sais même pas comment je pourrais vivre sans sa présence maintenant. Hmmm ! Ce parfum….rrrrrr rrrr rrrr scritch scritch scritch (pétrissage de couverture) rrr rrrr rrrrrrr

Héra
Zut, il m’a pris ma place. Juste le temps que j’aille faire pipi et hop. Qu’il est beau…regardez, il sourit. Je vais aller me promener dans le jardin, je trouverai bien un endroit où me reposer. Je n’ai pas envie de le déranger, il est trop mignon.

Pirate
Haaaaaaaaaaaaaa ! J’ai bien dormi ! Je vais aller faire un tour dehors. Hiiiiii hiiiii hiiiii (Bruit des griffes sur la porte vitrée, efficace pour que les maîtres ouvrent la porte à l’aller comme au retour). La chatte, elle, elle pousse des miaaaaa, miiiiiiiii. Ca marche aussi. Moi, j’ai pas de voix ou plutôt je miaule faux, alors je gratte.

Au rythme des places doublement squattée pour dormir, il arrive qu’un jour l’envie de dormir ici et pas ailleurs soit trop forte…clic clac ! C’est dans la boite, la preuve que ces deux là, ils s’entendent bien.

Héra a mis la famille à l’épreuve. Elle voulait savoir si elle pouvait lui faire confiance. C’était environ une semaine après son arrivée que ça a débuté et ça s’est terminé ces jours, soit deux bonnes semaines. Presque tous les jours, elle tardait à rentrer. La famille l’appelait pas son nom dans tout le jardin. Elle miaulait quand on se rapprochait d’elle. Il fallait trouver d’où venait exactement cette petite voix caractéristique. Ensuite elle montrait le bout de son nez, au dessus, d’un grillage, dans un arbre, dans les pyracanthas , vous savez ces arbustes aux épines très pointues, les mêmes qui ont crevé les pneus des vélos des enfants. C’est la grande maitresse qui s’y colle, elle tend les bras, la petite chatte tend la tête et se laisse faire. Comment va-t-elle s’y prendre ? C’est elle qui prend tous les coups de griffes du buisson pendant que Héra est bien protégée à l’intérieur des bras, attrapée par le cotson (La peau du cou) et rapidement les épaules ou carrément par les épaules. Le plus drôle, c’est qu’elle n’a même pas peur.

Pirate quant à lui a donné un petit coup de chaud à la famille en disparaissant 2 jours au début qu’Héra était là. Il semblerait qu’il n’y avait rien à voir avec la venue de celle-ci puisqu’il l’a bien acceptée et qu’il est revenu ensuite. Il avait dû aller faire un tour pour évaluer les environs et ça lui a pris un peu de temps pour revenir.
Après ces quelques frayeurs, une grande amitié est née entre ces deux animaux. Même plus qu’une amitié, un lien familial se tricotait.

Une petite femelle toute riquiqui, presque la moitié de ce grand gaillard devenait petit à petit la mère adoptive de celui-ci. Il se couchait devant elle, lui montrant son ventre ou baissait la tête pour qu’elle le léchouille sur le W typique du tigré, là au-dessus des yeux. Mais la preuve qu’il se prenait pour son bébé, et ensuite celui de la famille, résidait dans le fait de tenir sa queue droite comme un « I », comme ces petits chatons, ce qui les faisait tous craquer.

Héra, qui avait souffert de sa stérilisation, prit ce rôle de maman de substitution, pour un chat plus grand, plus gros et plus âgé qu’elle, très au sérieux.

Elle lui a appris à chasser, elle lui ramenait des lézards, des chauve-souris des oiseaux et même des gros rats d’au moins 300 g. Elle l’appelait comme une mère appelle son bébé: « Mirouiiiiiiiin, Mirouiiiiiiiiiiiin, maouuuuuuuuuu ! » Et il déboulait de je ne sais où pour savourer ce jeu cruel de la mise à mort de l’animal qu’il ne mangera même pas !

Héra
Tiens mon grand, ne le laisse pas s’échapper !

Pirate
Oh, non, je vais le garder le plus longtemps possible. Rhoooooooo, il bouge plus !

Héra
Tu es trop sauvage, sois plus délicat. Plus tu reste doux avec tes pattes et tes dents, plus longtemps tu pourras jouer !

Pirate
Mais je peux pas m’empêcher de croquer !

Petit à petit, Pirate se mis à chasser lui aussi…les papillons. Les lézards étaient trop rapides pour sa vision en 2D. Mais c’était déjà un bon début.

 

5ème partie

Le jeu des boules

 

Pirate est très peureux, des enfants ont dû le faire souffrir car il fuit dès qu’il en voit. Il aime bien ses petits maîtres par contre et se frotte régulièrement contre leurs jambes. Il aime aussi les papouilles, mais il a mis longtemps avant de montrer son ventre.
Accepter de donner son ventre à caresser est pour un chat une preuve de confiance. Il dort même sur le dos et n’ouvre pas les yeux quand les maîtres passent à proximité.

Héra a vite pris ses marques, mais elle n’aime pas trop quand des personnes étrangères à la famille viennent. Pourtant, de temps en temps, elle devient collante avec les invités. Elle aime beaucoup se mettre en boule et ronronner sur les genoux. Elle a aussi une particularité, elle reconnait les personnes malades et vient se poser sur la partie douloureuse. Elle a comme un don, le malade est soulagé.

Le duo Pirate Héra est fantastique. Ils dorment ensemble parfois, mais le plus drôle, ils sont souvent assis à regarder dans la même direction. Tous deux aiment leur territoire et ne supportent pas que l’on vienne le marquer de jets d’urine. Ils acceptent volontiers quelques autres chats avec lesquels ils jouent. Ce qui est vraiment important pour leurs maitres est le fait qu’aucun des deux n’urine sur les meubles, le linge…il ne font que se frotter ou envoyer, telle la moufette, un pet de phéromone bien sec.

Pirate
Viens, on va jouer dehors !

Héra
On va se rouler dans la terre ?

Pirate
Mirouiiiiiiiii ! Et celui qui aura le plus de boules piquantes a gagné.

Héra, d’accord ! J’adore ce jeu ! Après, on ira faire tomber les boules sur le tapis. Ils adorent ça, ils s’amusent à les ramasser avec les mains ou les pieds des fois.

Pirate
Oui, c’est vrai, et pieds nus, je trouve ça un peu bête. Après ils dansent sur un seul pied en chantant fort.

Héra
Allez, on roule…c’est mieux dans les nids de poule, il y a déjà plein de poussière.

Pirate
Il fait chaud, je suis sûr qu’ils ont les mains moites, on va pouvoir être tout propre plus vite, sans se lécher.

Héra
Cool ! Le premier sur le tapis !

 

6ème  partie

Il se passe quelque chose ici !

 

Pirate
Dis, je peux te poser une question ?

Héra
Bien sûr ! Qu’est-ce que tu veux savoir, Comment attraper un rat ou une souris ?

Pirate
Non, pas du tout, ça tu le fais trop bien, je te laisse les attraper toute seule. Je me demande juste, pourquoi tu marches comme ça ?

Héra
Comment ça? Je marche normalement !

Pirate
Ah non, tu tortilles !

Héra
Quoi ? Je tortille ? N’importe quoi !
Je ne tortille pas, j’ondule. Pas comme toi, avachi même quand tu marches. Assis, debout, couché, tu fais pataud. C’est normal, t’es un mâle. Moi, je suis une fille, j’ai la démarche féline. En plus comme je suis très sportive, j’ai une détente dynamique , si rapide que personne ne peut m’échapper.

Pirate
Je suis avachi, moi ?

Héra
C’est pas un reproche. Tu es mou, on dirait que tu es à moitié endormi en permanence. Enfin, sauf quand tu vois un papillon.
Tu as la tête dans les épaule, tu appuies tellement sur tes coussinets que les épaules ressortent vers tes oreilles. Ca donne une démarche lourde, c’est presque fatigant de te regarder marcher. Mais, c’est toi, et c’est pour ça que je te reconnais de loin. Change rien, tu es parfait !

Pirate
D’accord, je change rien. Et toi non plus, c’est trop joli quand tu tortilles…

Héra
Humm !

Pirate
J’ai cru voir passer un papillon…

18 mois de bonheur sans l’ombre d’un danger quelconque. Mais soudain… le choc !
Le grand maître disparait, c’est la seconde fois en peu de temps. Il part et ne revient que longtemps après…au moins 5 jours. Il sent bizarre, des parfums que nous les chats d’ici, nous ne connaissons pas !
Que se passe-t-il ?

Héra
Oh la la ! Je veux pas rentrer là-dedans ! Eh, le mou, tu es là ?

Pirate
Oui, là, je suis enfermé !

Les cris déchirants des 2 chats dans leurs bagages de transport font mal au cœur des maîtres. Mais c’est nécessaire. Il faut faire les rappels de vaccins.
Quelques pas à l’extérieur, puis installation dans la voiture et hop, on démarre.

Sortie de l’enceinte de la proprité par le portail électrique : « Miaouuuuuuu, miaouuuuuuuu » Autant Héra que Pirate, le récital avait commencé. Pauvres oreilles. Ils se répondaient mutuellement sans discontinuer.
500 m d’effectués sur les 30 km qui séparent l’habitation de la clinique vétérinaire habituelle. Le virage et la bretelle qui desservent la voie express et là… « Héra est en train de sortir !!! »

Panique et colère de la maîtresse. « Quoi ? Ce n’est pas possible ! » Un sac vendu par une grande compagnie aérienne qui cède au bout de 3 minutes de route ? Et bien bravo ! Elle a dû tenir le filet du sac entre ses doigts en empêchant la chatte de sortir alors qu’elle poussait de toutes ses forces, nez en avant. Le voyage fut long et douloureux pour les mains de la maîtresse. Les pleurs des chats se faisaient de plus en plus angoissants et brisaient le cœur des enfants assis à l’arrière.
Pendant le trajet, Pirate était tellement angoissé qu’il en a déféqué dans la cage de transport. Heureusement, il avait une cage rigide, parce que la maitresse, elle n’a que 2 mains.
A l’arrivée chez le véto, il a fallu demander une autre cage rigide pour changer Héra de bagage, le temps de sortir de la voiture et d’entrer dans le cabinet. Pas question de la prendre dans les bras avec son angoisse.

Voilà, les vaccins sont tous à refaire car il n’y a pas eu de rappel l’an passé. Donc, vaccins traditionnels pour chats + rage et oui, il y a vraiment quelque chose qui se prépare. En plus de ça, produit anti-puces + vers + essayage d’un harnais pour les 2 chats. C’est pas gagné, va falloir trouver autre chose.

On ramènera la caisse de transport à la fin du mois en venant faire le rappel. Merci à l’assistante vétérinaire pour le nettoyage de la caisse pendant que la maîtresse, de son côté s’occupait des papattes de Pirate. Quelle puanteur ! Ouf, le chemin du retour s’est fait sans encombre.

Heureux, ils étaient heureux de retrouver leur chez-eux. La première fois que ces 2 chats étaient contraints et forcés de partir de leur maison pour « je ne sais où »La première, mais pas la dernière fois !

 

7ème partie

Pas encore la boîte !

 

Les maîtres ont reçus beaucoup de visites, des objets sont partis, des meubles, des jouets, des vêtements, des rideaux. Des boîtes se sont empilées toutes enveloppées de noir qui brille. Pour le duo, le plus important pour eux était qu’ils puissent encore sortir à leur guise, dormir à la belle étoile, rentrer tout crottés et faire  des câlins sur le lit.

Pirate
Ca sent pas bon !

Héra
Ce sont les odeurs des gens qui sont passés. Tu te souviens pas, quand on était là-bas, dans les grandes cages, il y avait la même odeur.

Pirate
Non, pas dans ma cage.

Héra
J’ai toujours pas compris où tu étais, je ne t’ai jamais vu, et tu sentais vraiment bizarre. Un bébé avec une taille de gros matou.

Pirate
Je sais pas bien comment te dire, mais…j’étais bien, là, avec mes bébés, mais maintenant, je suis encore mieux, avec toi et les deux pattes avec qui nous vivons. Je les trouve gentils…comme toi.

Héra
T’es trop mignon toi.  Surtout change pas et reste toujours avec moi.

La maison se vide de plus en plus, et la voiture dehors se remplit aussi vite que la cuisine se vide. Toutes les grosses boites noires rentrent dans la grosse voiture. Et bizarrement, on force les chats à avaler une pilule tous les jours. Ils n’aiment pas du tout. Ca ne coupe pas la faim et ça n’a pas de goût. Alors, à quoi ça sert ?

Héra
Le mou, viens vite, je crois qu’on nous a piqué nos gamelles…Ouf ! Non, elles sont toujours là. J’ai eu peur !

Pirate
Pourquoi t’a peur ? La porte  à croquettes est toujours là ! Et les gamelles aussi…et en plus, elles sont pleines.

Héra
Tu ne vois pas que les maîtres arrêtent pas de bouger, qu’il n’y a plus rien dans la maison ? Tu ne vois pas qu’il se passe quelque chose de grave ?

Pirate
Moi, tant qu’il y a à manger, et que tu es là, ça me va.

Héra
Pfff !

Deux jours plus tard. Une boite rose, porte ouverte est posée dans le salon, juste à côté du sac de voyage de Pirate. Les deux chats passent devant, reniflent les odeurs, ne voient aucun danger et passent leur chemin.

Pirate
Ohohhhh !

Héra
Quoi ? Qu’est-ce qui se passe ?

Pirate
Chuis dans la boite, miaouuuuuuu, miaouuuuuuuuu !

Héra
T’inquiète pas, je viens te sau…Oups ! Nan nan nan nan… Flûte de zut, ils m’ont eue !

Pirate
Qu’est-ce qui se passe ?

Héra
Je crois qu’on va encore se faire piquer, sauf si je sors de là !

Pirate
Piqué ? Piqué ? Noooon !

Héra
Que t’es bête, pas « piqué et on te revoit plus », piqué comme l’autre fois.

Pirate
Ben l’autre fois, j’ai fait pipi sur la table, et avant,  j’avais fait caca dans le sac !

Héra
Ha ha ! Ca ne m’étonne pas de toi ! Bon, comment sortir d’ici ?

Dans un nouveau véhicule, des valises, les enfants, les grands maitres et les chats prennent place. Direction, une maison en cœur de ville, dans laquelle, les chats ne pourront sortir pendant les 5 jours de transit. La route est trop dangereuse pour eux et ils risqueraient de ne pas revenir.

Une fois libérés de leur sac et caisse de transport, ils se mirent à humer le sol, les valises, les lits…

Héra
Il y a des parfums connus et d’autres bizarres. Mais il y a bien celles de nos maîtres.

5 jours enfermés dans une maison à deux étages. Pour le sport et la chasse, c’est pas gagné.

Pirate
En tout cas, pas de pic pic !

Héra
T’as raison, le mou ! Et ça m’inquiète bien plus !

Et hop, remballage des affaires, les minous dans leurs bagages de transport et les voilà repartis.
Il fait nuit dehors et ils viennent tous les 2 de gober une nouvelle pilule.

Héra
Ouhla ! Je crois qu’il faut que je descende de ce ballon, mais j’y arrive pas, j’ai pas de place et ma langue est trop lourde

Pirate
Dis pas de bonneries, ta mangue va bien, c’est ta fête qu’est grosse

Héra
Quoi ? j’ai pas de monnet et j’aime pas les bruits.

Pirate
Chais une patate plus grande que l’autre, ch’tiens pas l’bout !

Héra
T’as qu’à te boucher, elles auront la même faille !

Les maîtres entendaient miauler, et miauler… bizarrement. Ils s’inquiétaient un peu quand même. Vivement qu’ils arrivent ! Et là, ce n’était que la durée du transport en voiture, juste deux heures !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos de Canet en Roussillon

Côté mer

Lever de soleil, ciel tempétueux, lever de lune…Plage

Lever de soleil sur la mer fin octobre 2012

« Il va pleuvoir…quelques heures plus tard ! »

 

Jour de tempête fin octobre 2012

 

Lever de soleil mi-octobre 2011

 

Lever de lune sur la mer

 

Arc en ciel à la tombée de la nuit sept. 2012

Nuit d’orage septembre 2014

 

Après tempête

 

Insolite en mars 2010

Un bateau au loin…

Vieux grémlents

Voilier échoué sur la plage

Dragon 66 sur la plage

 

Vue du Navivoile

Le Navivoile

 

Janvier 2015

 

Sculpture de sable juillet 2012

Château de sable: juillet 2013

 

Château de sable: août 2013

 

Tempête de sable: août 2013

 

Vue d’avion: mars 2014

 

Joue d’été: juillet 2014

 

Plage entre Canet et Saint-Cyprien…non surveillée

 

8 mai 2015

 

Stage tennis

 

Mini-golf

 

Axe Boat

 

Bourdons amoureux

Petite curiosité

 

La ferme à la plage

2010

2012

 

Criblage de la plage

Côté Etang

Coucher de soleil…plein feux sur des immeubles de Perpignan

 

 

Beau temps sur le Canigou à peine enneigé

 

Canet dans tous ses états (fêtes, village, paysages…)

 

Fête médiévale 2014

 

Halloween organisé par les commerçants de Canet Sud

 

L’élise Saint Jacques

 

Restaurant La Vigatane (au château)

 

Le Caraibe (A la plage, au niveau du « théâtre de la mer »

 

 

 

 

Descolariser un élève pour l’instruction en famille (IEF, école à la maison)

Lorsque l’on déscolarise les enfants, c’est souvent « Sur un coup de tête », non pas dans le mauvais sens du terme mais plutôt avec l’esprit « Prise de conscience » !
La réalité nous tombe dessus, enfin, il était temps !

Cela devient « un choix familial ».

Pourquoi ?

La déscolarisation est souvent faite dans la douleur. C’est un peu comme une séparation, un divorce avec d’un côté celui qui veut, de l’autre celui qui veut pas, et au milieu…le parent !

Oui, si la bataille est aussi perfide que pendant un divorce, les principaux acteurs en sont, l’enfant et l’établissement !
Entre eux, rien ne va plus !
L’enfant n’est pas entendu, encore moins écouté, ni par les profs, ni par les autres responsables scolaires !
Le malaise s’intensifie, plusieurs raisons peuvent en être la cause :

–Un décrochage scolaire pour différentes causes (Maladie, incompréhension, divorce des parents, décès d’un proche…)
–Harcèlement scolaire à tous niveaux, venu des autres enfants, des profs…
–Phobie scolaire, malaise chroniques inexpliqués mais en relation direct avec les heures scolaires.
–Les difficultés d’apprentissage, autre qu’incompréhension comme dyslexie et autres dys…etc !

Comment ?

Pour la plupart des cas de déscolarisation, aucune demande n’est nécessaire, il suffit d’informer que l’on fera dorénavant l’instruction en famille, quelle qu’elle soit: avec cpc ou sans cpc, en formel ou en unschooling…

Pour cela, 3 choses maxi, pas une de plus…
–Avertissez le directeur de l’établissement scolaire oralement ou par lettre
–Envoyez une lettre type à la mairie
–Envoyez une lettre type à l’Inspection Académique

Vous trouverez les lettres types dans un autre article ici-même.
Envoyez vos courrier en recommandé avec accusé de réception

Des renseignements, des aides…

Sur Google ou sur Facebook vous pouvez facilement trouver des groupes dans votre région qui vous aideront à comprendre comment faire vos premiers pas, ils vous apporteront aussi de la compagnie pour vous et les enfants !

Recherchez votre groupe de région ou de département en tapant les mots clefs: « Ecole à la maison, instruction en famille, IEF, et votre département.

Ces groupes sont généralement fermés et n’ont rien à vendre.

Méfiez-vous de ceux qui veulent vous imposer un rythme de croisière, payer un BA BA de l’IEF ou de l’école à la maison.

L’IEF, c’est la liberté retrouvée, ne tombez pas dans un autre organisme réglementé à moins d’opter pour des cours par correspondance comme le CNED réglementé ou non !

Vous trouverez des conseils avisés auprès des groupes près de chez vous ou encore sur UNIE, LAIA et LEDA qui sont des sites sérieux !

http://association-unie.blogspot.fr/

http://laia.asso.free.fr/actu.html

http://www.lesenfantsdabord.org/

Bonne aventure en IEF !

Pour les non-sco, c’est une autre histoire, c’est un choix depuis toujours, on y reviendra.

 

 

Les perles de citron Labeyrie pour sublimer le saumon sauvage

Je voulais, aujourd’hui, vous faire part d’une trouvaille faite dans les rayons à la période de Noël. Malheureusement ce petit détail compte, j’espère que la marque va y remédier !(vous allez comprendre)

A la recherche des œufs

Si Pâques approche à grands pas, ce n’était pas le cas lorsque je cherchais ces œufs…de saumon dans les rayons de mon Auchan ! C’est vers le saumon fumé que j’ai enfin mis la main sur ce petit bocal en verre surmonté d’un couvercle aux couleurs de Labeyrie. Les œufs étaient un peu plus clairs que d’habitude, mais leur grosseur était parfaite, le prix, un peu moins. Un peu plus de 5 € pour 50 g.

Je n’ai pas trouvé les œufs de truite ce jour-là, habituellement je prends une boite de chaque, j’ai donc acheté 2 boites de ces œufs, c’était Noël quand même !

Labeyrie

C’est une marque que j’achète régulièrement, c’est l’une des seules dans laquelle je trouve du saumon sauvage. Je préfèrerais le trouver à découper moi-même, donc entier, mais vu que les autres marques ne font pas de saumon fumé sauvage à découper, je me rabats sur les tranches.

Après avoir acheté mon saumon, c’rest avec plaisir que j’ai acheté ces « œufs » de la même marque !

Voici venu le temps…

…d’ouvrir cette fameuse boîte !

C’est mon mari qui est généralement friand d’œufs de saumon, pour ma part, je préfère ceux de truite.

Je sers 2 tranches de saumon sauvage, quelques « œufs de saumon » et du caviar d’Aquitaine « Ikka », Juste de quoi savourer quelques œufs d’esturgeon, une véritable entrée de repas de Noël.

Mon mari me dit que ces œufs sont trop acides, ils n’ont aucun goût de mer ou de poisson. Je goûte, et je m’extasie avant de sauter sur la boîte et d’en lire les petites lettres avec mes lunettes !

« Perles de citron » ! Ah ben , je comprends mieux !

Je comprends déjà que la couleur n’est vraiment pas adaptée aux œufs de saumon, c’est vrai aussi que cette couleur un peu trop claire, un peu trop jaune m’avait interpellée. Mais je pensais seulement au fait que les œufs n’avaient pas subits de coloration avec des colorants alimentaires !

Des perles de citron

Donne-moi des perles, je les aime, z’aime

Je les aime tant…Voilà, voilà…

Avant de vous faire partager mon ressenti, parlons de cette boîte et de son contenu d’une façon formelle !

Un petit bocal en verre de 50 g. Presque 6 cm de diamètre sur 4 cm de hauteur, surmonté d’un couvercle argenté et décoré sur le dessus d’un autocollant avec la marque et la dénomination du produit.

 

 

Labeyrie
Perles de citron
Spécial saumon fumé
Pour 10 à 12 assiettes

Au dessous du bocal:
Liste des ingrédients:
Extrait d’algues (48%)
Eau
Jus de citron (20%)
Acidifiant: acide citrique
Stabilisant: gomme de xanthane
Arômes
Conservateurs: sorbate de potassium, benzoate de sodium
Colorant: carotène

Valeurs nutritionnelles pour 100 g
Energie: 85 kj / 20 Kcal
Glucides: 5 g
Sel: 1 g

On nous dit: se conserve 1 mois après ouverture.

La date de consommation, produit non ouvert est de plus d’un an.

Mon avis

Vu la composition, ce produit n’est pas à consommer au quotidien, ça, c’est certain. Vous me direz… si, je sais que vous mourrez d’envie de me le dire: « Prends un citron frais, quelques gouttes suffisent, et tu auras le même effet ! »

Et bien non, l’effet n’est pas le même, sinon, je ne serais pas si euphorique à vous parler de ma trouvaille.

Une perle en bouche, tu la croques entre tes dents. Ca fait paf, et le jus dégouline dans ta bouche, c’est à la fois citronné, sucré et acide, une véritable explosion.

Mon mari n’aime pas du tout, mes enfants et moi, on adore !

 

 

Ma façon de savourer ces perles avec mon saumon: Je pose 2 ou trois perles sur ma part de saumon, je roule avec ma fourchette et mon couteau, et je porte en bouche. J’ai d’abord le goût puis la texture du saumon sauvage, et là, au moment où je croque, Paf ! L’explosion, et le mélange de goûts. Pour moi, c’est un vrai plaisir !

Je regrette le fait que ce produit ne soit vendu qu’au moment des fêtes !

Variante

Sur des toasts à l’apéritif. Vous posez un morceau de saumon, de truite, de thon ou Saint-Jacques en carpaccio ou encore des œufs de lompe, de truite, vous posez une perle de citron au centre du toast. Attendez un instant, et constatez l’effet « Perle de citron » !

Fais le toi-même / Do it yourself

Si vous voulez les faire vous-mêmes, c’est possible aussi

Il vous faut de l’agar agar, du sucre, du citron, de l’eau et de l’huile.

Vous trouverez des recettes sur le net, comme je ne veux pas plagier, je vous laisse chercher. C’est la base de la cuisine moléculaire.

Je vais tenter avec mes enfants, et je vous dirai si le goût est proche ou non de ces billes dont je raffole !

Vendu en Martinique:

– Genipa au rayon saumon vers la poissonnerie

– Super U Place d’armes au Lamentin

– Geant Batelière

Trouvé, moins cher qu’en métropole.

Rapport de contrôle IEF

C’est la fin de l’année scolaire pour les enfants scolarisés. Les enfants en IEF n’ont jamais de vacances, ou alors, ils y sont toujours. Ca dépend dans quel sens on prend cette instruction.

C’est la fin de l’année scolaire pour les enfants scolarisés. Les enfants en IEF n’ont jamais de vacances, ou alors, ils y sont toujours. Ca dépend dans quel sens on prend cette instruction.

Il a passé le contrôle et il doit avoir un rapport de contrôle. Plus le résultat tarde à arriver, et moins il y a de risque de rescolarisation. Le rapport de contrôle fait partie du dossier de scolarité ou de non scolarité de l’enfant.

Si vous n’avez pas reçu le rapport début juillet, réclamez-le à l’inspection académique. Selon où vous habitez, vous ne l’obtiendrez qu’à la rentrée scolaire…ou jamais ! La demande passera en urgence si vous déménagez.

Pour les nouveaux en IEF,  ne vous attendez pas à des corrections des tests. Ce serait pourtant instructif pour les enfants, savoir où ils ont fait des fautes.

Par contre, vous allez avoir l’impression d’être cassé par le rapport. Tout ce que vous faites ou presque est mal. Vous vous y prenez comme un manche. Vous devez faire ceci, cela, lire tel livre….Je vous laisse savourer les photos…

L’important, est que l’enfant puisse continuer cette école sans limites !

!

Ceci n’est qu’une partie du contrôle.

C’était en 2015, nous sommes en 2018, nous attendons notre prochain contrôle.

 

Francky Vincent et Eve Angeli, un duo décalé

Francky Vincent, un chanteur coquin des années 80 revient avec des duos.  Des duos ? Mais avec qui ? Et bien oui, avec Eve Angeli.

Francky Vincent n’a pas l’air d’être le chanteur préféré des antillais si j’en crois les commentaires lus sur des pages FB parlant de cette jolie paire de gais Lurons.

Eve, cette jolie blonde, reine des « évangelismes » est d’une fraicheur juvénile qui contraste complètement avec ce cher Vincent et sa verve graveleuse.

T’es chiant !

Ce que l’on pense d’eux ? Dire qu’ils s’en fichent, non, je ne pense pas, mais ça ne va pas les empêcher de dormir de savoir qu’une partie du monde ne les apprécie pas.

Ils s’éclatent ! Ils ne se sont pas lancés dans cette aventure pour gagner des millions, mais ils ne cracheraient pas dessus si ça arrivait.

Avez-vous vu le clip: https://www.youtube.com/watch?v=zwD8ilgOlaY

Non, ce n’est pas très sérieux…et c’est tant mieux !

Un peu de gaieté dans ce monde de brutes, de la couleur, de la chaleur, des contrastes…on en a besoin !

Oh la la ! Que viennent-ils de dire ?

Ils vont reprendre des chansons de Johnny Halliday ! Les médias s’en sont donnés à cœur joie pour les tacler bien comme il faut, pour monter un public naissant contre le duo à peine éclos.

Francky Vincent a dû rassurer les auditeurs de RMC entre autres: Francky Vincent sur RMC

 

Non, ils ne feront pas tout un album, ils ne reprendront que deux chansons avec Eve Angeli, ainsi que des titres d’autres chanteurs pour les ensoleiller aux consonances antillaises. Sûr que ça n’aurait pas déplu à Johnny, vu qu’il s’est fait inhumer à Saint-Barthélémy, une communauté d’outre-mer antillaise.

 

Où est donc le problème, si la famille même de Johnny ne s’oppose pas à ces reprises?