Baron de Châteauboeuf…Made in Martinique ?

Comme beaucoup, j’ai été très surprise de voir des publicités fleurir au bord des routes montrant une bouteille de vin avec cette petite phrase: « Nous aussi, on a notre château » et on pouvait lire aussi: « Chateauboeuf »…

Peu d’infos, mais encore trop pour tout lire juste en passant…

C’est où, quel nom, quel cépage ?

Je ne suis pas en Martinique depuis longtemps, juste 3 mois et des poussières, mais je suis sure de ne pas avoir vu de vigne. Bon, je n’ai pas encore fait le tour complet de l’île, ni l’intérieur des terres.

J’ai cherché des infos sur le Net. Oui, nous sommes des buveurs de vin et un vin local serait un plus…il y a bien du vin de Californie, d’Argentine, du Chili…mais là, ce serait un coup de pub…

Après des recherches en hypermarché pour être sure qu’il n’existait pas…je finis par tomber nez à nez avec cette bouteille !

Non ! Pas possible, il existe vraiment !

Je le prends en main, le bascule, le retourne…pour enfin tout connaitre de lui…elle…tout dépend si l’on parle du contenu ou du contenant.

Je l’ai trouvé aux environs de 2,50 € à Genipa, sous le nom de  Baron de Chateauboeuf.

 

Sur l »étiquette principale, on peut lire:
– Cuvée spéciale écrit en rouge en écriture cursive.
– ROUGE
– Un baron d’exception
– Un écusson reprenant les couleurs du drapeau de la marine marchande pour la Martinique.
– Sélectionné par Socara.

Déjà beaucoup à dire sur cette étiquette quand on a un tant soit peu, lu l’histoire des Caraïbes et de la Martinique en particulier.

Allons voir l’étiquette au dos de la bouteille:
– Un d’Espagne. Ben voyons, il doit juste être mis en bouteille à Châteauboeuf et hop, il peut avoir l’appellation

« Ce vin est le fruit de la sélection et de l’assemblage des meilleurs cépages. Il s’harmonisera avec vos colombos de cabris, de volailles, et sera parfait pour un moment de détente entre amis. Mis en bouteille par CSA à 62500 Saint Martin au Laërt. France, pour SOCARA à Fort de France. La Martinique. »

– Contient des sulfites
– Un pictogramme représentant une femme enceinte barré (étant donné que c’est le pictogramme qui est barré, vous comprendrez que je ne mette pas de « e »!)
– Un autre pictogramme montre un verre à pied rempli signalant que…1,00 unité d’alcool était égale à 10 cl.
– 75 cl
– 12% vol.

 Nous voilà devant une multitude de faussetés et de « maladresses », ce qui m’enquiquine vraiment.

La vérité sur ce vin

NON, le vin n’est pas made in Martinique. Il faudrait qu’il soit au moins embouteillé en Martinique. Ce qui aurait pu être possible, vu que la Martinique dispose des infrastructures pour le faire.

Encore pire, l’embouteillage est situé à Saint-Martin-au-Laërt alors que cette commune n’existe plus. Elle a fusionné en 2016 avec le village voisin Tatinghem. Et là, nous trouvons effectivement une société, Castel frères, de mise en bouteilles des vins du monde entier. Ces vins arrivent en citernes inox.

Les cépages ne sont pas cités, ce qui est ballot. C’est donc un vin de cépages mélangés et non identifiés, certainement des bas de gamme. Vu le prix au final…c’est compréhensible !

La première phrase du speech est totalement mensonger: «  Ce vin est le fruit de la sélection et de l’assemblage des meilleurs cépages. »

Je ne sais pas à quel point le titre de noblesse, « Baron » + sa particule est bien légale.

Le blason apparaissant sur l’étiquette n’est plus usité, un petit tour sur Wikipedia pour m’en assurer:  » L’ancien blason de la Martinique fut adopté le 4 août 1766[réf. nécessaire]. Il est composé de quatre champs d’azur séparés par une croix d’argent, chargés de quatre serpents en forme de “L” inversés. Les serpents adoptent cette forme car la Martinique était dépendante de Sainte-Lucie[réf. nécessaire] avant que celle-ci ne devienne un territoire britannique. Il n’a plus cours aujourd’hui, et n’est plus utilisé.
Et
« Le pavillon orné du serpent fer de lance, serpent endémique de l’île, n’a aucun caractère officiel en Martinique. Il s’agit non pas d’un drapeau mais d’un pavillon de la marine marchande adopté par une ordonnance du 4 août 1766[réf. nécessaire] :

« Tous les propriétaires de vaisseaux, bâtiments, goélettes et bateaux de la Martinique et de Sainte-Lucie feront pourvoir leurs bâtiments d’un pavillon bleu avec une croix qui partagera le dit pavillon en quatre ; dans chaque carré bleu, et au milieu du carré, il y aura la figure d’un serpent en blanc, de façon qu’il y aura quatre serpents en blanc dans le dit pavillon, qui sera reconnu dorénavant pour celui de la Martinique et de Sainte-Lucie. »

L’ utilisation de ce pavillon est sujet à polémique en raison de son origine historique car le pavillon flottait sur les navires pratiquant le commerce triangulaire et donc le commerce d’esclaves. Il est pointé du doigt comme étant à caractère colonialiste et esclavagiste. »

Drapeau, blason, pavillons ont des significations légèrement différentes, mais le fond est là.

Ce que j’aurais préféré lire

– Baron de Châteauboeuf

–  Avec le drapeau de la Martinique noir rouge et vert ou le blason de Fort de France.

– Cuvée spéciale Martinique

– Un vin sélectionné par SOCARA en exclusivité pour La Martinique.

– Le nom du ou des cépages espagnols.

Mon avis

Prix: Côté prix, ce vin est accessible à tous les budgets.

Robe: entre rubis et grenat

Nez: fruité, sucré

Goût: C’est un vin assez léger, fruité, très peu d’âpreté furtives en fin de bouche

Il ressemble au « Pata Negra », un petit vin espagnol, à bas prix, qui se laisse boire !

C’est un vin qui peut se boire tempéré ou frais.

Témpéré il accompagnera les plats de viande

Frais, paella et poissons.

Pour qui ?

C’est là que se pose la réelle question.

Commençons par les « Ce n’est pas pour« :
– Le connaisseur
– Le grand amateur
– Celui qui se la pête !

C’est plutôt pour:
– Celui qui veut un petit vin sympa (arrachez l’étiquette si elle vous indispose) et pas cher.
– Celui qui aime le vin espagnol.

L’abus d’alcool est mauvais pour la santé. A consommer avec modération.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas, j’y répondrais.

  •  
    5
    Partages
  • 5
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  

Les perles de citron Labeyrie pour sublimer le saumon sauvage

Je voulais, aujourd’hui, vous faire part d’une trouvaille faite dans les rayons à la période de Noël. Malheureusement ce petit détail compte, j’espère que la marque va y remédier !(vous allez comprendre)

A la recherche des œufs

Si Pâques approche à grands pas, ce n’était pas le cas lorsque je cherchais ces œufs…de saumon dans les rayons de mon Auchan ! C’est vers le saumon fumé que j’ai enfin mis la main sur ce petit bocal en verre surmonté d’un couvercle aux couleurs de Labeyrie. Les œufs étaient un peu plus clairs que d’habitude, mais leur grosseur était parfaite, le prix, un peu moins. Un peu plus de 5 € pour 50 g.

Je n’ai pas trouvé les œufs de truite ce jour-là, habituellement je prends une boite de chaque, j’ai donc acheté 2 boites de ces œufs, c’était Noël quand même !

Labeyrie

C’est une marque que j’achète régulièrement, c’est l’une des seules dans laquelle je trouve du saumon sauvage. Je préfèrerais le trouver à découper moi-même, donc entier, mais vu que les autres marques ne font pas de saumon fumé sauvage à découper, je me rabats sur les tranches.

Après avoir acheté mon saumon, c’rest avec plaisir que j’ai acheté ces « œufs » de la même marque !

Voici venu le temps…

…d’ouvrir cette fameuse boîte !

C’est mon mari qui est généralement friand d’œufs de saumon, pour ma part, je préfère ceux de truite.

Je sers 2 tranches de saumon sauvage, quelques « œufs de saumon » et du caviar d’Aquitaine « Ikka », Juste de quoi savourer quelques œufs d’esturgeon, une véritable entrée de repas de Noël.

Mon mari me dit que ces œufs sont trop acides, ils n’ont aucun goût de mer ou de poisson. Je goûte, et je m’extasie avant de sauter sur la boîte et d’en lire les petites lettres avec mes lunettes !

« Perles de citron » ! Ah ben , je comprends mieux !

Je comprends déjà que la couleur n’est vraiment pas adaptée aux œufs de saumon, c’est vrai aussi que cette couleur un peu trop claire, un peu trop jaune m’avait interpellée. Mais je pensais seulement au fait que les œufs n’avaient pas subits de coloration avec des colorants alimentaires !

Des perles de citron

Donne-moi des perles, je les aime, z’aime

Je les aime tant…Voilà, voilà…

Avant de vous faire partager mon ressenti, parlons de cette boîte et de son contenu d’une façon formelle !

Un petit bocal en verre de 50 g. Presque 6 cm de diamètre sur 4 cm de hauteur, surmonté d’un couvercle argenté et décoré sur le dessus d’un autocollant avec la marque et la dénomination du produit.

 

 

Labeyrie
Perles de citron
Spécial saumon fumé
Pour 10 à 12 assiettes

Au dessous du bocal:
Liste des ingrédients:
Extrait d’algues (48%)
Eau
Jus de citron (20%)
Acidifiant: acide citrique
Stabilisant: gomme de xanthane
Arômes
Conservateurs: sorbate de potassium, benzoate de sodium
Colorant: carotène

Valeurs nutritionnelles pour 100 g
Energie: 85 kj / 20 Kcal
Glucides: 5 g
Sel: 1 g

On nous dit: se conserve 1 mois après ouverture.

La date de consommation, produit non ouvert est de plus d’un an.

Mon avis

Vu la composition, ce produit n’est pas à consommer au quotidien, ça, c’est certain. Vous me direz… si, je sais que vous mourrez d’envie de me le dire: « Prends un citron frais, quelques gouttes suffisent, et tu auras le même effet ! »

Et bien non, l’effet n’est pas le même, sinon, je ne serais pas si euphorique à vous parler de ma trouvaille.

Une perle en bouche, tu la croques entre tes dents. Ca fait paf, et le jus dégouline dans ta bouche, c’est à la fois citronné, sucré et acide, une véritable explosion.

Mon mari n’aime pas du tout, mes enfants et moi, on adore !

 

 

Ma façon de savourer ces perles avec mon saumon: Je pose 2 ou trois perles sur ma part de saumon, je roule avec ma fourchette et mon couteau, et je porte en bouche. J’ai d’abord le goût puis la texture du saumon sauvage, et là, au moment où je croque, Paf ! L’explosion, et le mélange de goûts. Pour moi, c’est un vrai plaisir !

Je regrette le fait que ce produit ne soit vendu qu’au moment des fêtes !

Variante

Sur des toasts à l’apéritif. Vous posez un morceau de saumon, de truite, de thon ou Saint-Jacques en carpaccio ou encore des œufs de lompe, de truite, vous posez une perle de citron au centre du toast. Attendez un instant, et constatez l’effet « Perle de citron » !

Fais le toi-même / Do it yourself

Si vous voulez les faire vous-mêmes, c’est possible aussi

Il vous faut de l’agar agar, du sucre, du citron, de l’eau et de l’huile.

Vous trouverez des recettes sur le net, comme je ne veux pas plagier, je vous laisse chercher. C’est la base de la cuisine moléculaire.

Je vais tenter avec mes enfants, et je vous dirai si le goût est proche ou non de ces billes dont je raffole !

Vendu en Martinique:

– Genipa au rayon saumon vers la poissonnerie

– Super U Place d’armes au Lamentin

– Geant Batelière

Trouvé, moins cher qu’en métropole.

  •  
    5
    Partages
  • 5
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  

Envie de Sushis ? Pas de souci, il y a …Géant la Batelière (Martinique)

Mes enfants voulaient des sushis pour Noël, on s’y est pris tellement tard que l’on n’en a pas trouvé.  Le traiteur qui s’en occupe n’est pas passé, ils ne sont pas fabriqués sur place, dommage !

Quelques jours plus tard, nous sommes allés sur Schœlcher et nous nous sommes arrêtés faire quelques emplettes à La Batelière, au Géant.

Et là, qu’est-ce que nous voyons ? Des sushis, ils étaient beaux, des barquettes, un plateau…mais, ce n’est pas le moment financièrement parlant. Partie remise…

 

…à aujourd’hui !

On arrive au stand sushis…rien, juste 2 rouleaux de printemps. On demande, et là, on nous dit que ça ne va pas tarder et on nous indique un endroit où demander, vers la boulangerie.

On appelle, on se renseigne…on passe commande pour un plateau, mais justement, c’est sur commande, ça prend du temps. On se rabat donc sur des barquettes normales. On se renseigne sur le contenu de la barquette, tout de même. Je suppose qu’il y aura des makis, des sushis, des sashimis…elle me coupe pour me dire, que nous trouverons des petits poissons, des arc-en-ciel.. comme j’en ai vu l’autre jour, je pense que ça va aller ! Poétiques les sushis antillais !

La dame contactée me retrouve dans les rayons et me signale que c’est bon pour un plateau. Me demande si je préfère un petit à 30 € ou un grand à plus de 40 €. Nous sommes 5, je prends le grand. Elle me demande par la même occasion s’il y a quelqu’un dans la famille qui fait des allergies au saumon, crevettes, au sésame…rien de tout ça ! Super, un service que je n’aurais pas eu si j’avais juste acheté un plateau au rayon traiteur.

Nous avons attendu une bonne demi-heure, le temps de la confection de notre plateau.

On en a profité pour acheter quelques produits de beauté dont je vous reparlerai dans d’autres articles.

Une autre dame apporte le plateau et 2 barquettes supplémentaires à poser en rayon. Comme le plateau en fin de compte était pour 4, on a pris une barquette supplémentaire.

 

 

Verdict ?

Vous les mangez comment vous vos sushis ? Et bien nous, à la fourchette  avec du soja et des frites. Je vais vous dire, que j’aime moyen le riz qui accompagne les autres ingrédients. Il est souvent écœurant, trop abondant.

Comme vous le voyez sur les photos, nos sushis sont appétissants même s’ils ne sont pas vraiment conventionnels. Vous avez la liste des ingrédients.

Mes enfants n’aiment pas trop le riz torréfié, là, il ne l’est pas, il est juste vinaigré et bien blanc, sauf pour les sushis agrémentés de graines de sésame. Mon mari n’aime pas le « trop » de riz, il ne le finit jamais. Donc, pour ne pas ressortir avec la faim au ventre, nous avons fait des frites.

Et bien, après la distribution sushi, maki etc, 1 pour toi, 1 pour lui, 1 pour elle, 1 pour moi…nous avons commencé à fourchetter, trempouiller dans le soja, enfourner et…savourer…1 fois, 2 fois, 3 fois…

Qu’ouis-je ? Rien, pas un seul, j’aime pas ceci, j’aime pas cela, même si ma fille n’a pas trop apprécié les carottes et le surimi.

Celui aux œufs est un peu trope l’œil, ce ne sont que des œufs de lompe sur du riz entouré d’algue. Mais c’est très bon quand même, surtout quand on a attendu cette denrée depuis si longtemps. Non, on n’attends pas seulement depuis Noël. Les carottes râpées étaient surprenantes mais se marient bien avec le riz et le poisson.

Je vous conseille ces sushis qui ont le mérite d’être ultra-frais et vraiment bons.

Un numéro de téléphone est inscrit au rayon traiteur pour passer les commandes sushis. Je ne l’ai pas noté, désolée.

Second conseil, si vous achetez des sushis, munissez-vous d’un sac isotherme avec des pains de glace. On ne sait jamais quand on arrivera à la maison…mieux vaut prévenir que pleurer ou se rendre malade avec des sushis chauds !

Il n’y a pas de baguettes offertes, alors si jamais, ne les oubliez pas !

Perso, j’aimerais un compromis entre la fourchette et les baguettes. Je pensais à une pince en inox ou en bois et donc à usage unique, pour pincer les sushis et pouvoir les tremper facilement. Les baguettes collées obligent à écarter les baguettes, je préfèrerai pincer et relâcher au moment de reprendre un sushi.

Qui s’y colle ?

Cette petite demande va rejoindre ma « boite à astuces à inventer ».

  •  
    5
    Partages
  • 5
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  

La purée Brocodile ou purée aux brocolis

Purée Brocodile

Pourquoi ce nom. Et bien, nous avons coupé la poire en 2 entre la purée crocodile et la purée brocoli.

Je vous donne la recette aujourd’hui de la purée aux brocolis pour 8 personnes. Nous sommes 5, et elle fait juste 2 repas. L’avantage, tout le monde y trouve son compte, les omnivores et les végétariens. Ma fille ne mange pas de viande, nous, si !

Pour réaliser cette purée, j’utilise un vitaliseur (le vitaliseur de Marion, le grand format) mais un couscoussier fera très bien l’affaire ou encore une cocotte minute avec panier. L’important étant que les brocolis cuisent à la vapeur.

Mes autres ustensiles consistent en 1 écrase légumes (pilon à PdT Hagen Grote) et un fouet plat (Tupperware), pour le reste, couteau et éplucheur.

Vous aurez besoin de:

1 sac de pommes de terre Agatha (2,5 Kg)
2 brocolis
1 pot de crème (4,5 cl)

1°) Epluchez 2,5 Kg de pommes de terre Agatha, coupez-les en morceaux et mettez-les dans l’eau pour qu’elles ne noircissent pas.


2°) Coupez le brocoli et enlevez un maximum de pied. Vous pouvez les utiliser en les poêlant avec des carottes pour un autre repas.

3°) Lavez et égouttez les pommes de terre puis plongez-les dans l’eau (chaude ou froide) avec 2 cuillères à soupe de gros sel. Dans le panier du vitaliseur disposez les brocolis et posez le panier sur le vitaliseur en faisant en sorte qu’il ne touche pas l’eau. Couvrez le tout.


4°) Portez à ébullition puis baissez pour laisser cuire à feu moyen sans déborder pendant 30 minutes.

5°) Vérifiez avec un couteau que les pommes de terre et les brocolis soient cuits. Egouttez les pommes de terre.

6°) Dans le vitaliseur ajoutez les brocolis aux pommes de terre ainsi que la crème. Ecrasez le tout avec le pilon, l’écrase légume. Battez l’écrasée de légumes en soulevant la masse pour l’aérer.


7°)Servez de suite avec le plat.

 

Chez nous, merguez de Martinique pour les enfants, viande de bœuf cuite à l’huile de coco et allongée de  rhum blanc Dillon. Pour ma fille, du pain avec sa purée, un délice parait-il !

Oui, je suis d’accord, ça ne ressemble à rien…mais qu’est-ce que c’est bon !Et en plus, ce n’est pas cher !

Rien ne vous empêche, s’il en reste, de faire des pommes dauphines avec le reste de purée.

Vous pouvez vous procurer les ustensiles dont je vous ai parlé sur les liens suivants

Pilon à pommes de terre: https://www.hagengrote.fr/p/Pilon-a-pommes-de-terre-preparer-facilement-des-purees-1 à acheter sur le site

 

Fouet Tupperware: https://www.tupperware.fr/produits/533/E10Fouetplatmetallique , cherchez une animatrice sur le site, sur FB pour les DOM-TOM ou l’étranger.

 

Vitaliseur: https://www.vitaliseurdemarion.fr/officiel/ à commander sur le site

*************************

Variante avec la « Purotte »

Pommes de terre + carottes.

2.500 kg de PdT et 500g de carottes.

Avec le pilon, il reste des petits morceaux de carottes, mais ils sont si fondants qu’ils ne font pas grumeaux.

100/100 de satisfaction sur toute la famille !

 

Et la purange

Pommes de terres + patates douces.

2,500 Kg de PdT + 1 grosse patate douce

Dans le Vitaliseur de Marion  faire cuire les pommes de terre et les patates douces ensemble. Le même temps de cuisson est nécessaire. N’oubliez pas la crème au moment d’écraser le tout, une fois égoutté bien entendu !

La purée, une fois écrasée est beaucoup plus lisse que pour la purotte, comme vous pouvez le remarquer sur les photos.

 

A bientôt pour de nouvelles recettes

  •  
    5
    Partages
  • 5
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •