Le zoo de Martinique

Arrivés depuis peu ici, en Martinique, nous nous sommes installés dans le Sud.  Nous avons donc, tout naturellement, visité les villes et villages qui nous entouraient avant de nous aventurer vers le Nord.

C’est au Carbet que se situe le Zoo de Martinique. J’avais vu les tarifs sur le Net en recherchant les curiosités de la Martinique. Même si les prix ont l’air correct, je trouvais que ça faisait un peu cher pour notre porte-monnaie, en ce moment. Et puis, ce n’est qu’un zoo. On va juste voir quelques animaux, prendre des photos et on sera plus légers de quelques dizaines d’euro.

Tarifs :

Gratuit pour les moins de 3 ans

De 3 à 12 ans compris : 9 € (Pièce d’identité nécessaire, elle peut être demandée)

A partir de 13 ans : 15,50 €

Des tarifs de groupe sont proposés ainsi qu’un billet double, pour visiter le zoo et les jardins de Balata, ce qui nous fait quelques € de gagnés sur chaque billet payant. Plus de 10 € pour nous.

Cette balade n’était pas prévue, mais arrivés devant, on n’a pas pu résister, on désirait juste aller à la plage du Carbet et visiter la ville.

Des animaux, mais pas seulement

Qui dit zoo dit animaux. Mais ici, pas de lion, de girafe ou d’éléphant, pas de gorille ou d’hippopotame mais des chauves-souris, des papillons, des caïmans, des singes tropicaux, des oiseaux, un couple de jaguar et des pumas. Ce n’est pas tout, il y a encore quelques spécimens dont vous trouverez la liste sur le site Web du zoo.

Ce n’est pas juste un zoo, des ruines de l’Habitation Latouche nous font traverser l’histoire de ce lieu martiniquais. Ici, nous retrouvons les vestiges d’une sucrerie, d’une rhumerie, d’une indigoterie, d’une manioquerie…

Au fil de l’eau

L’eau est omniprésente tout au long de notre visite. Ruisseau, cascade, clapotis. Plusieurs fois nous passerons des ponts de bois et cordes suspendus  au-dessus de l’eau. Pas facile de lâcher les mains et prendre des photos d’ici avec les personnes marchant sur le pont.

Le chemin serpente entre les arbres, les ruines, entre dans des enclos. Il est très bien balisé, des culs de sacs, signalés, nous permettent d’admirer les animaux, les fleurs, les ruines et de nous informer grâce aux nombreux panneaux affichés en français et en anglais.

J’ai été agréablement surprise de pouvoir entrer dans des enclos et de me promener parmi les papillons mais aussi des oiseaux. 2 enclos différents et tout aussi féériques. Marcher au milieu des ibis rouges et des flamants même pas effarouchés par notre présence. Les loriquets ou autres perruches multicolores nous attendent à la dernière étape, on pourrait presque les toucher. C’est vraiment le clou du spectacle.

Je vous recommande cette visite et vous parlerai au fur et à mesure des autres à venir.